Blogue

BLOGUE DENTAIRE

Santé buccodentaire des jeunes enfants : des comportements à surveiller

En tant que parent, on aimerait éviter des problèmes à nos enfants, surtout ceux que l’on pourrait prévoir. On pense ici aux ennuis de santé, notamment buccodentaire, qui sont liés à leurs habitudes. En effet, diverses pratiques ont un impact direct sur l’état de la bouche et des dents des tout-petits. Cela signifie donc qu’en les contrôlant, on peut les protéger de plusieurs maux. Afin de vous aider à bien accompagner votre progéniture sur le chemin de la bonne santé buccodentaire, votre dentiste de Salaberry-de-Valleyfield vous propose quelques informations sur les enjeux propres aux jeunes enfants.

 

Les enjeux de santé buccodentaire des jeunes enfants

Lors de leurs premières années de vie, la croissance se fait à un rythme accéléré. Les composantes du corps grandissent, élargissent, se modifient. En d’autres mots, les tout-petits se développent très vite. Cela vient avec son lot de vulnérabilités et d’enjeux spécifiques.

  • Les défis liés à la croissance de la bouche et des dents : les structures du crâne et de la bouche se transforment jusqu’à la fin de l’adolescence. Toutefois, les changements sont plus rapides durant la toute petite enfance. Les dents de lait font leur apparition, puis sont remplacées par celles d’adulte, qui sont rejointes par les prémolaires et molaires. Pour que ces processus se fassent correctement, les mâchoires doivent croître d’une certaine manière. Autrement, des problèmes d’alignement et d’occlusion peuvent survenir. Certaines habitudes contrôlables peuvent contribuer à un développement buccodentaire irrégulier.
  • Les risques de maladies : l’émail des dents de bébé et des dents permanentes fraîchement sorties est moins dur et solide. Pour cette raison, les dents sont plus vulnérables à l’action des bactéries, et donc sujettes à la carie de la petite enfance. Cette infection se caractérise par sa virulence : vu la fragilité des dents, elle s’approfondit et s’étend rapidement. Comme cette carie peut affecter le développement dentaire, il vaut alors mieux la prévenir et la traiter.

 

Habitudes buccodentaires : le rôle des parents  

Les premières années de vie sont aussi un moment important d’apprentissages et de changements cognitifs. Les enfants acquièrent alors des compétences essentielles et développent leur autonomie. En tant que parent, votre apport en ce sens est primordial : vous agissez comme guide et comme protecteur de votre progéniture. En termes buccodentaires, cela signifie qu’il est de votre responsabilité de l’amener chez le dentiste et de bien préparer ces rendez-vous, mais également de contrôler certains risques.

 

Quelques pratiques à contrôler 

  • La succion du pouce : si cette habitude permet au jeune bébé de se calmer et de s’endormir, elle ne devrait pas perdurer passé l’âge de 3 ans. La succion du pouce tardive entrave le passage de la déglutition infantile (qui comprend une poussée de la langue entre les dents du haut et du bas) vers la déglutition normale (qui se fait par une pression linguale dans le palais). Une déglutition anormale peut nuire à l’équilibre musculaire et osseux et ainsi provoquer des problèmes d’alignement dentaire ou d’occlusion ;
  • La consommation fréquente de lait : le lait contient des sucres qui attirent les bactéries qui s’attaquent aux dents et tissus mous. Il est donc important de nettoyer la bouche de l’enfant (avec un linge doux) après les boires. Les risques associés (carie, infections, etc.) sont par ailleurs accrus, si le tout-petit boit juste avant de dormir, ou s’il s’endort au sein ou au biberon ;
  • La prise de collations : on a souvent tendance à donner de la nourriture ou des boissons aux enfants entre les repas. Cette pratique est très risquée, même si on privilégie des aliments sains (fruits, biscuits faibles en sucre ajouté, etc.). Ceux-ci contiennent des sucres ou de l’amidon (un sucre lent) et ils adhèrent aux dents. De plus, la production de salive, qui agit comme « nettoyant naturel », est moindre que lors des repas ;
  • La consommation de jus de fruits : même s’ils sont sans ajouts, ces boissons contiennent des sucres libres. On devrait donc privilégier l’eau pour se désaltérer.

 

L’hygiène et le suivi dentaire : des bonnes habitudes à développer !

Si certaines habitudes sont nocives, d’autres, au contraire, aident à prévenir les problèmes et à maintenir la bouche des tout-petits en santé. Ainsi, il faut voir à leur hygiène buccodentaire. Et ce, dès un très jeune âge. De plus, il faut s’assurer qu’il voit son dentiste certifié de la Clinique Poirier de Salaberry-de-Valleyfield à tous les 6 à 12 mois, aussitôt que ses premières dents font leur éruption. C’est là le seul moyen de vérifier si la croissance de la bouche se fait bien et si des maladies l’affectent.

Dr Nicholas Poirier Dr Nicholas Poirier
Dentiste généraliste
Diplômé de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal en 2005, Dr Poirier se passionne pour les nombreuses disciplines de la dentisterie générale. Afin de toujours offrir le meilleur à la population de Salaberry-de-Valleyfield, d’où il est natif, il suit régulièrement des formations continues. De cette façon, il a pu développerune expertise aux sujets de l’orthodontie, des extractions de dents de sagesse, de restaurations et de l’implantologie.
Notre clinique

Restez à l'affût

Inscrivez-vous à nos
infolettres flyées pour
savoir ce qui se passe
chez Clinique Poirier !

to top