Blogue

BLOGUE DENTAIRE

5 habitudes risquées pour la bouche et les dents

La bouche et les dents, il faut en prendre soin ! Bien que cette affirmation relève de l’évidence, il est toujours utile de se rappeler les façons d’y parvenir. Parmi elles, on compte une bonne routine d’hygiène dentaire (brossage adéquat des dents de deux à quatre fois par jour, passage quotidien de la soie dentaire, utilisation du bon matériel), la consommation limitée de sucre et les visites régulières chez le dentiste. Outre ces moyens, le maintien d’un sourire en santé repose aussi sur le contrôle ou l’abandon de pratiques et d’habitudes risquées pour la bouche et les dents. En voici quelques-unes à surveiller.

 

  1. La consommation fréquente d’alcool

Que l’on parle de vin, de bière, de spiritueux ou de toute autre boisson alcoolisée, ces produits contiennent généralement des sucres et des composés acides. Ces éléments sont nocifs pour la bouche : le sucre attire les bactéries qui causent la carie et d’autres maladies alors que l’acidité peut endommager l’émail des dents et contribuer à l’inflammation des gencives. En se dégradant, les molécules d’alcool modifient également l’équilibre chimique de la bouche. Cela accentue les risques de développer des lésions des tissus mous (gencives, muqueuses, etc.) et des tumeurs cancéreuses. Plus on en consomme, plus ces risques augmentent. C’est pourquoi il est important de s’en tenir au minimum et de suivre les recommandations d’Éduc’Alcool.

 

  1. Le tabagisme

En plus du jaunissement des dents, attribuable aux résidus goudronnés, la consommation de tabac a aussi un effet sur la chimie de la bouche. Les débalancements de ph qu’on lui associe provoquent des accumulations de plaque et de tartre qui accroissent les risques de maladies des gencives tout en contribuant à l’amincissement de l’émail. Ces changements chimiques, additionnés à la mauvaise oxygénation des tissus, augmentent de façon significative la prévalence des cancers de la bouche. Il est à noter que les effets du tabac, comme ceux de l’alcool, sont beaucoup plus forts lorsque les deux sont consommés ensemble.

 

  1. Les collations fréquentes

Le fait de manger souvent entre les repas augmente les chances de développer des caries. Surtout si des aliments sucrés ou riches en amidon (des sucres lents présents dans les produits à base de farine blanche et dans les féculents) sont consommés. Comme on se brosse plus rarement les dents après une simple collation, des résidus risquent de rester plus longtemps sur les parois buccodentaires, attirant les bactéries. En se multipliant, celles-ci produisent des acides qui peuvent percer l’émail et causer la carie. Pour limiter ces effets, il est recommandé de se rincer la bouche ou de boire de l’eau après avoir pris une collation.

 

  1. La consommation de breuvages sucrés

De nombreuses boissons (jus et boissons aux fruits, boissons gazeuses ou énergisantes, etc.) contiennent du sucre, ajouté (raffiné) ou de source naturelle. Comme pour celui que l’on trouve dans les aliments, ce sucre se dépose sur les dents, attirant les bactéries qui causent la carie. De plus, certaines boissons (jus de fruits, limonade, kombucha, etc.) sont aussi très acides, ce qui peut entraîner l’érosion de l’émail et ainsi diminuer les défenses contre la carie. Il faut donc limiter leur consommation, surtout entre les repas, et privilégier l’eau pour assouvir sa soif.

 

  1. La pratique de certaines activités sportives

Le sport n’est pas nocif en soi. Même qu’il est très bénéfique pour la santé physique et mentale. Seulement, certaines activités augmentent les risques de blessures buccodentaires. C’est le cas des sports de combat (arts martiaux, boxe, lutte, etc.) et de contact (basketball, hockey, football, soccer, etc.) et de ceux à fort potentiel de chute ou de chocs répétés (sports acrobatiques ou extrêmes). Il est toutefois possible de diminuer ces risques pour la bouche et les dents en portant un protecteur buccal lorsqu’on les pratique. Vos dentistes de la Clinique Poirier de Salaberry-de-Valleyfield offrent d’ailleurs des solutions sur mesure.

 

N’hésitez pas à parler de vos habitudes avec votre équipe traitante. Nous saurons vous écouter et vous informer. Nous pourrons également vous conseiller sur des moyens précis de limiter leurs impacts sur votre santé buccodentaire !

 

 

 

 

 

Dr Nicholas Poirier Dr Nicholas Poirier
Dentiste généraliste
Diplômé de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal en 2005, Dr Poirier se passionne pour les nombreuses disciplines de la dentisterie générale. Afin de toujours offrir le meilleur à la population de Salaberry-de-Valleyfield, d’où il est natif, il suit régulièrement des formations continues. De cette façon, il a pu développerune expertise aux sujets de l’orthodontie, des extractions de dents de sagesse, de restaurations et de l’implantologie.
Notre clinique

Restez à l'affût

Inscrivez-vous à nos
infolettres flyées pour
savoir ce qui se passe
chez Clinique Poirier !

to top